Noce - blog de poesie francophone

par Pierre Le Pillouër

Né en 1950 à Louhans, vit et travaille à Vallauris.
Co-rédacteur de la revue TXT de 1983 à 1993.
Créateur et rédacteur en chef de sitaudis, le premier site de poésie comparative (depuis octobre 2001).

Livres

Sabots les abats (Muro Torto- 1983)
Pancrailles (TXT- 1991)
Une anse ( mem Arte / Facts - 1998 )
Poèmes Jetables (éd Le Bleu du ciel-2002)
Privatif (éd. le mot et le reste- 2003)
Chair jaune avec Raymond Federman (Le Bleu du Ciel, 2007)
ajouts contre jour (Le Bleu du Ciel, 2008)
Dùas boas figuras (Amstra-N-Gallar, 2008)
Trouver Hortense (Ulysse fin de siècle, 2008)

 
Home page > I blog d’autore > Noce - blog de poesie francophone

par Nathalie Quintane

Articolo postato venerdì 20 agosto 2010
La Tête au carré endosse bien le costume du monteur - phrases, textes, images, cadrés au trait comme autant de morceaux (un morçal) qu’on aurait pu caler là, ou là ; sauf qu’un livre est un livre une page une page une feuille une feuille et qu’il n’y a pas de pointillés pour encourager le lecteur à découper et à recomposer à sa guise. Aussi bien ne peut-il y avoir recomposition puisque c’est un livre qui ne compose pas, est de l’ordre de la prosopopée(1) (ou au moins de la ventriloquie), du calligramme (...)
1 commenti

par Pierre Alferi

Articolo postato lunedì 2 agosto 2010
Résumé de ce qui précède : Jeune mariée, Daniela Sénart se trouve prise dans un réseau dense de parents voisins et de voisins amis. Vingtième-et-unième épisode : A DEMEURE Trois semaines suffisent à Max pour se retrouver installé dans le petit deux-pièces de Daniela comme s’il y avait toujours vécu. Cette faculté d’adaptation n’a d’égal que la violence du séisme chez elle. Chez elle ne veut plus dire grand-chose. Certes, elle ne connaît pas la crispation réflexe du propriétaire qui sommeille en tout (...)
1 commenti

par Joseph Mouton

Articolo postato sabato 3 luglio 2010
Le milieu de la poésie en France est un petit milieu. N’ayant pas moi-même évolué dans beaucoup de milieux différents, j’aurais du mal à juger de sa petitesse relative, mais je gage qu’il est beaucoup plus étroit que celui des surfeurs (qui n’ont pas besoin de traductions en anglais pour hanter avec leur planche les rouleaux des Caraïbes ou de la Californie, et constituent donc de ce fait une fraternité internationale), négligeable par rapport à celui des joueurs de squash, ridicule au prix de celui du (...)
1 commenti

par Nicole Caligaris

Articolo postato martedì 22 giugno 2010
On me dit que le Marché de la poésie veut mettre les poètes en cabane, cette année, excellente lacanie de notre Cacanie qui ressemble de plus en plus à l’autre. Exposer les poètes, en voilà une idée ! J’en vois qui se grattent le crâne en se demandant pour quoi faire ? et puis, à tout hasard, téléphonent à un copain qui possède une mandoline, certains se sont pourvus du string et de la barre verticale qui doivent agrémenter leur numéro, tout le monde a commandé le vin, on me dit que vous serez cent, ça (...)
0 commenti
Articolo postato mercoledì 2 giugno 2010
Open to all forms of writing that confront tradition and the exigencies of the present, SITAUDIS appeals to the rag-pickers [those of Baudelaire] who gather and quickly sort out the proliferating contemporary mass of junk. It is open to all artistic endeavors. Already celebrated by some, and vilified by others. A space for playing and fighting, Sitaudis wants actual poetry and actual poetics, Sitaudis wants the impossible [not to be confused with infinity] Ne coupez pas ce que vous (...)
0 commenti
Articoli precedenti:
< 1 | 2 | 3 | 4